Forum RPG Basé sur la Série et les films à venir, Kaamelott. Arthur retrouve son trône et est de nouveau un héros!
 

Partagez | 
 

 Le gras, c'est la vie (Sujet libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mog Arth

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 18/01/2017

MessageSujet: Le gras, c'est la vie (Sujet libre)   Sam 21 Jan - 2:44

Le druide avait d'abord visité. Il avait demandé poliment à un marchand ce qu'était la grande forteresse, en haut de la colline. Le commerçant s'était d'abord foutue de lui grassement avant de se rendre compte avec stupeur que ce n'était pas une blague. Non, non, je l'ignore vraiment, avait assuré Mog Arth d'un sourire aimable.

Oh, Camelot par-ci, Camelot par-mi. Oui, Mog Arth avait toujours entendu les légendes colportées, les nouvelles chantées et les rumeurs circuler. Mais, c'était un voyageur sans but et s'il avait vaguement compris qu'il se trouvait sur les terres du roi légendaire - quoique bien malmené - il n'avait jamais vraiment compris où il pouvait habiter.

C'est avec une certaine appréhension qu'il décida de s'approcher comme un animal curieux. Angus le suivait de près. Ce grand coq qui ne semblait jamais vraiment quitter les semelles du druide. Par ailleurs, Mog Arth allait de ses commentaires auprès de son ami l'emplumé quant à la beauté des pierres et la vaine exubérance de cette place forte. Par espièglerie ou par amusement, il décida encore de s'approcher. Quand il s'aperçut qu'il n'y avait guère de garde en cette matinale journée, il décida d'entrer. Il avait vu cette petite arcade de fleur qu'il avait trouvé si joliment agencée.

Angus n'était pas d'accord et coquetait de désapprobation. A voix haute et serein comme il l'était toujours, Mog Arth assura que ce n'était rien puisqu'il n'y avait personne a l'entrée qui lui avait refusé l'entrée. Le roi devait être bien aimable de laisser entrer les gens du peuple. Et les gens du peuple étaient bien respectueux de ne pas entrer. Sans doute. Ou un peu cons. Mog Arth trouvait la question peut-être trop existentielle pour être posée.

Comme il faisait encore un peu froid en ce mois de plein hiver, il entra par l'une des portes du château. Il ne sembla y avoir personne. Par une vilaine manie curieuse, il décida qu'il pourrait un peu visiter en attendant de se réchauffer et de partir. Ma foi, il n'était pas pressé. Quand il fit un geste a son animal pour ne faire guère de bruit, Mog Arth comprenait qu'il avait conscience d'outrepasser les limites. Mais, avec un sourire malicieux, il se faufilait à travers les couloirs, se cachant du moindre bruit.

De cette saugrenue manière, le druide arriva aux cuisines. Et il n'aurait sut dire si c'était la nourriture autour de lui ou son jeun de ces derniers jours mais, l'appétit creusait un peu. Il proposa à son oiseau de compagnie de l'accompagner dans son repas mais, ce dernier n'en fit rien. Mog Arth se moqua de lui et de sa timidité. Le plus tranquillement du monde, le druide commença à se servir dans les placard et à se préparer un petit case-dalle qui allait bien. Au moins ne serait-il pas venu pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Séli de Carmélide

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: Le gras, c'est la vie (Sujet libre)   Lun 23 Jan - 21:39

Le gras, c'est la vie


Toujours du bordel dans ce château. C'était le zouk, et Dame Séli avait horreur de ça. Tout le monde se foutait de la populace qui s'agglutinait dans les couloirs. On reconnaissait même plus les serviteurs des pouilleux! Depuis que Kaamelott était reparti, c'était dur de faire tourner la boutique.

Et, il én était de même pour le ravitaillement. Décidée à reprendre ses fonctions dans le château, Dame Séli redevenait intendante, gérant ainsi la boustaille et tout ce qui allait avec. Les banquets, les réceptions... Enfin, fallait-il encore que du monde revienne à Kaamelott! Depuis que Lancelot avait complètement foutu en l'air le Royaume de Logre, il était difficile de faire face correctement. Léogadan lui semblait avoir repris sa fureur habituelle, criant à qui le rencontrera qu'il se fera une joie de pendre dans la cour du château le fugitif sus-nommé.

Arthur restait dans son coin, appréciant déjà sa victoire sur son château. Foutaises, il fallait remettre en marche les bonnes habitudes! Guenièvre elle de son côté faisait n'importe quoi, s'attachant comme une souris à son fromage à son idiot de loup. Si les Seigneurs de Carmélide voulaient continuer d'entretenir leur pouvoir, il fallait que l'ainée se remue un peu les miches, Yvain ne relevait pas du tout le niveau.

Martelant les couloirs, Dame Séli se dirigeait vers les cuisines, qui se doivent d'être constamment surveillées: Karadoc étant un peu trop porté sur le saus aux noisettes que Séli gardait précieusement pour les hôtes de marques... ce n'était pas rare de se retrouver avec des radis à grailler au p'tit dej! Sans compter les visites nocturnes de tous le château...

C'est alors, avec presque un soupir que Dame Séli poussa la porte. Son regard tourna immédiatement en direction du pignouf, qui n'hésitait pas à picorer dans les placards, sans gêne apparente.
Là, sans échauffement, Dame Séli grogna à moitié: "Qu'est-ce qu'il croit faire là le glandu? Avec son piaf qui va chier partout!!!" en haussant la voix. "Décarrez, et au trot! C'est pas la cantine ici!!" Dit-elle, menaçante. Une tête qu'elle connaissait pas. Sûrement un voyageur que le Roi avait convié... et vu son accoutrement, c'était encore un foutu druide. S'approchant de la table, en toisant l'individu de haut en bas, Dame Séli s'exclama encore une fois en hurlant à moitié: "la bectance est interdite d'accès entre les heures de repas!!" Les bras croisés en tapant du pied au sol. Il n'avait pas reçu la note ou quoi? Tous le monde savait que Dame Séli était inflexible sur ce point, quitte à menacer de ses propres mains le dit-fraudeur de bouffe.

made by BoogyLou.



Dernière édition par Dame Séli de Carmélide le Mar 24 Jan - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léodagan de Carmélide
Admin
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 20/12/2016

MessageSujet: Re: Le gras, c'est la vie (Sujet libre)   Mar 24 Jan - 11:30

Le gras, c'est la vie


Les doléances venaient de se terminer et comme depuis des plombes, son gendre n'a pas daigné montrer le bout de son nez, le trône restait désespérément vide, c'en était pathétique. Enfin, c'était du point de vue du péquin lambda bien évidemment car du sien, c'était une aubaine. Même si Bohort le secondait dans sa tâche, Leodagan n'en avait que faire ou presque de ses avis bien trop timorés à son goût. Non ! pour que Logres et Kaamelott se relève comme il faut, c'est de la poigne, de la hargne dont ils ont besoin et certainement pas des demi-mesure à la Gaunoise. Problème de ravitaillement, soucis dans la culture des choux, les pégus s'étaient donnés le mot ce matin pour venir lui bourrer le mou avec ce genre de fadaises mais dont il fallait bien s'occuper.

Ce qui l’intéressait le plus au final c'est les petites oreilles qu'il a dispersé de ci, de là pour espionner les Romains qui ont reprit pied sur l'île. Quand le cadavre de Lancelot pendouillera aux remparts du château, Leodagan s'est juré d'aller cramer ce foutu camp et le Général qui s'y trouve, avec ! Cette simple pensée, savoir que l'envahisseur a profité de la faiblesse du royaume pour reprendre ses aises, le met hors de lui et finalement, les doléances prennent court. Le ministre se retire suivit de deux hommes de pied qu'il congédie en beuglant comme pas permit. Quand Léodagan est dans le coin, ça s'entend et ça rase les murs, du moins dans la majorité des cas. La seule qui semble passer outre cet instinct de survie reste au final sa femme qui a elle aussi, décidé de reprendre ses droits et pas qu'un peu.

Du pas rageur, le ministre se dirigeait vers la salle d'arme. Se défouler sur un pauvre écuyer en guise de sparing partner lui ferait le plus grand bien. Leodagan a beau être roi et attaché à la défense du royaume dans le fond ce n'est pas un politicien mais un combattant. C'est l'épée plutôt que les mots qui est efficace chez lui et tout Logre le sait d'ailleurs. Il passait au large des cuisines quand le roi perçoit la voix mélodieuse de son épouse en train d'incendier encore un de ces marmitons recruté dans une taverne de bas étage. Quelques pas à reculons et le voilà qu'il passe la tête par la porte et voit le soucis qui se présente devant elle.

- C'est qui cui là ?

made by BoogyLou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mog Arth

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 18/01/2017

MessageSujet: Re: Le gras, c'est la vie (Sujet libre)   Mar 24 Jan - 20:44

Brusquement, le vieux druide se retourna, un morceau de fromage encore entier qui salivait dans sa bouche. Surpris d'abord dans son indiscipline, comme un enfant qu'on prend sur le fait, Mog Arth fut d'avantage interdit par la réaction - excessivement agressive - de la dame qui le rembarrait de la plus belle des manières.

Angus batta des ailes, de cette même surprise et alla se réfugier enter les jambes du géant. Ce dernier, d'un geste coupable, enfourna un pett morceau de pain dans sa bouche encore pleine.

Il alla répondre à sa première question, souriant comme il le put mais, eut un regard rapide vers l'oiseau. "Pégu" ? Oui, peut-être. Un peu. Même beaucoup. Avec ses vieux haillons, sans doute n'était-il la le druide le plus pimpant du royaume.

La voix - et peut-être le fait qu'elle l'empêchait d'en placer une également - le poussa à obéir. Ou presque. En avalant rapidement sa pitence, il secoua ses mains vite vite et utilisa un pan de son haut pour tout de même se faire un joli doggybag. On prévoit quand même un peu. Elle ne précisait pas qu'il n'avait pas le droit de se garder un petit ravitaillement pour plus tard !

Souriant et amusé de la situation - un peu gênante, dirons-le - il s'excusa platement.

Faites pas attention à moi ! Je ne savais pas, je suis juste de passage. Mes plus plates excuses !

Gardant son petit tas de bouffe - un saucisson, du pain, un peu de pain et deux pommes, en tout et pour tout - contre lui, il la contourna comme il le put, s'arquant même d'une aimable petite révérence maladroite pour la saluer.

Mes hommage ! Si c'est bien comme ça qu'on dit...

Son coq, plus pressé et affolé que son maître, battait des ailes vers la sortie en suivant Mog Arth et poussant des cris de panique. En percutant les jambes du guerrier qui venait de passer une épaule dans la salle, il fit demi-tour vers le druide.

Toujours d'une amabilité olympique, ce dernier salua l'homme d'un timide geste de la main.

Oh, personne, personne ! Cette gente dame venait simplement m'expliquer que... Il la regarda. Puis regarda l'homme. Son sourire courtois ne le quittait pas. Je n'avais pas le droit de venir manger. Je m'en allais !Il se tourna vers son coq qui s'était tut et se cachait dans les jambes du druide. Vous venez, sir ? Nôtre présence n'est pas bien opportune, ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Séli de Carmélide

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 17/01/2017

MessageSujet: Re: Le gras, c'est la vie (Sujet libre)   Mar 24 Jan - 21:21

Le gras, c'est la vie


Dame Séli restait intransigeante, surtout dans ce genre de situation. Si son mari était craint pour son caractère, Séli n'était pas à plaindre de ce côté là. Sa voix portait en général dans tout le château, et pour rien. Sauf dans certains cas précis... comme celui-ci d'ailleurs.
La tête de son mari passait soudainement la porte, planté comme une lampe en grommelant. "Tiens, une tête connue! Remarquez la provocation, et pour une fois qu'elle vient pas de vous!" en levant la tête et montrant le druide qui s'empressait de fourrer son bardas dans ses tissus.

Un intrus dans la cuisine, qui en plus ne se gênait pas pour faucher sous les yeux de la Reine de Carmélide. Les yeux ronds comme des billes, elle s'exclama: "Oh mais attendez, vous voulez pas que je vous beurre des tartines aussi? Pour la route!" avec une voix haut perchée, signe de son sarcasme habituelle.

Elle toisait l'inconnu qui s'empressait de quitter la pièce, faisant cependant face au colosse qui bloquait la porte. "Mes hommages... vous allez vous les prendre à coup pied dans l'train!" s'exclame t-elle encore une fois en passant sa main sur la table maintenant vide de toute nourriture.
Et son piaf qui court dans tous les sens. Dame Séli commençait à perdre patience. "juste, vous allez pas être emmerdé avec une seule main? Par curiosité!" Ajoute-t-elle, faisant allusion aux tendances tortuaires et justicières de son mari qui n'hésitait pas à brûler n'importe quel pecqu'not pour des causes moins graves que celles-ci. "Qu'est-ce que vous foutez ici?" Demande t-elle sèchement. Apparemment, vu ses dires, il ne semblait pas connaitre les Rois & Reines de Carmélide, pourtant connus dans tout le Royaume de Logre.

Dame Séli, c'était comme ça. Sans échauffement, ni même prises de respiration. Surtout en ce qui concerne la bouffe.

made by BoogyLou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le gras, c'est la vie (Sujet libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gras, c'est la vie (Sujet libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pluie tombe [Libre au Clan]
» Règles de la section
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» L'Atelier de Cinéma [Sujet Libre]
» Drôle de rêve [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaamelott Begins :: Kaamelott :: Château :: Aile Est :: Cuisine-
Sauter vers: